Marika : Tome 1 L’Ange de la Mort

(4 avis client)

Broché: 343 pages
Date de publication : 1 Janvier 2019
Format : Roman
Collection : Marika
Langue : Français
ISBN : 978-2490348015

Résumé :
Infiltrée dans un lycée à la demande de mon employeur, Alvaro Dwayne, le chef du Gouvernement américain, ma mission consiste à récupérer un dossier crucial.Je hais l’humanité, la démembrer fait partie de mon quotidien. Nul ne saurait calmer ma colère, sauf peut-être cet Ange que j’ai aimé et qui a disparu…Le STN a pour maître Salomon, l’ennemi juré d’Alvaro. Cette élite dispose des meilleurs Mages recensés à ce jour. Confronter mes pouvoirs aux leurs promet une hécatombe palpitante…Mais mon passé me rattrape. Qui suis-je en réalité ? Et pourquoi je ne peux me résoudre à tuer Jezabel, cet être au regard baigné de pluie qui désire me protéger et me choyer malgré tous mes carnages ?

20,00

Cannes, Novembre 2007. Par un après-midi orageux, je l’ai rencontrée, elle, Marika. Yougoslave, sa grand-mère avait réchappé des camps et ses parents en portaient eux aussi les stigmates. Violoniste et pianiste, c’était une fille très sensible, à fleur de peau.

Je me suis perdue dans ses yeux sombres. Quand elle m’a serrée dans ses bras, elle a accueilli toute ma douleur. Les Empathes qui s’y risquent peuvent en pâtir lourdement. C’était le cas de Lucile, une jeune fille qui a fini par terre, terrassée par la douleur.

Marika a tenu bon. Il faisait nuit, il pleuvait. Elle a compati pour moi, comme peu l’ont fait dans ma vie. Elle m’a inspiré ce roman. J’y ai mis du mien, trop sans doute, celle que j’étais ; nimbée de ténèbres… Il ne représente plus la femme que je suis aujourd’hui, mais comme Enora, le publier me permet de me libérer, passer à autre chose. On me tanne depuis 2007/2008 pour que je le sorte. À l’époque, je postais les chapitres sur Overblog.

Je n’ai jamais compris l’appétit morbide des gens. En tout cas, ça se rapproche du bit-lit, ce que je serais bien incapable d’écrire aujourd’hui. Un temps pour chaque chose.

Marika est un roman extrêmement fort. Comme dans Dernière Danse, on y retrouve la séparation. J’ai perdu mon meilleur ami après 10 ans d’amitié. Justin l’incarne ici. Sauf qu’ils se revoient.

Ils ont un parcours difficile, surtout elle. Sujet d’expérience, elle a vécu des atrocités.

Il faut savoir que dans mes livres, je glisse toujours quelques anecdotes qui sont vraies. Ici, elles sont très nombreuses, à vous de lire entre les lignes…

Le STN est un hommage à Witch Hunter Robin que j’avais apprécié à l’époque. L’atmosphère s’en rapproche un peu de fait.

Le vampirisme qui est mis en scène dans cet ouvrage est très différent de Strarda, même si on retrouve les Kresniks, que j’affectionne particulièrement.

Beaucoup de personnages dans ma vie ont inspiré ceux de cette trilogie. Beth : Jenny, pour sa bonne humeur et sa gentillesse. Justin : mon meilleur ami de l’époque, sauf qu’il ne lui ressemble ni physiquement ni mentalement. Il est là pour recueillir un message. Lester : Sonokta, un ancien ami. Quand je pense que mon propre fils se nomme Alester… C’est sans rapport et il a perdu sa rousseur en grandissant, haha ! Bada : Lambada une fille que j’ai vieilli pour l’occasion en conservant son aura de mystère. Jezabel se calque sur mon époux, du moins sur celui qu’il fut, nous évoluons tous. Mon chat se prénomme Ange, mais à l’époque elle n’était pas encore arrivée dans ma vie. Cette fillette incarne certaines souffrances, très dures à lire. Mais pas autant que celles de Marika.

Il y a d’autres personnages réels issus de la vieille France, mais je crois que j’en parlerai dans une prochaine préface, pour ne pas spoiler. Quant à Helmina, ma grand-mère se nommait Hildegard et j’avais envie de changer son nom ainsi que son apparence. Elle s’inspire d’elle, sans en être sa copie. Drenen trouve son inspiration chez Junji Ito et Kon Satoshi. Eiréné se devait d’être monstrueuse, à l’image de ma propre mère. Retravailler certains passages m’a fait beaucoup de mal… C’est ce pourquoi la sortie des tomes est espacée alors qu’ils sont bouclés depuis longtemps. C’est douloureux… Ça remue beaucoup de choses…

En tout cas voilà, maintenant vous savez d’où vient Marika. D’une rencontre singulière qui m’a marquée…

4 avis pour Marika : Tome 1 L’Ange de la Mort

  1. Bahasoul

    Une fille qui a une vie de merde, n’espère plus rien de la vie. L’amour se présente à elle, mais pas fleur bleue pour autant. C’est un ton gothique, du coup le sang et la mort sont de la partie. Pas dégueu dans ce sens-là, juste gore quand Marika massacre des gens. J’aime bien sa relation avec Jezabel. On ne sait pas vraiment qui va l’emporter entre lui et Justin. Je pense qu’ils l’aiment tous les deux.
    C’est très bien écrit, il y a plein de suspens. Vivement la suite !

  2. Lolita143

    C’est le premier livre que je lis de cette auteure, qui a eu la gentillesse de m’offrir ce service presse et que puis-je dire ? Wouah… ce livre est une vraie bombe, je le trouve vraiment super et vous le conseille !

    Mishakal Yveldir a une très bonne plume et sait rendre son livre accro.

    C’est l’histoire d’une jeune fille nommée Marika qui ressent beaucoup de haine envers la race humaine et qui souhaite qu’une chose l’anéantir. Aucun humain n’est digne de vivre selon elle et au moindre faux pas se laisse emporter par la colère au point de tuer. Mais à côté de ça, elle n’a pas une vie très facile non plus… ne pas avoir été aimé enfant, être comme un pantin aux yeux d’Alvaro Dwayne et ne pas avoir une bonne santé. Toutes ses petites choses n’aident pas pour aimer la vie.

    Elle va infiltrer un lycée pour récupérer des dossiers secrets mais elle ne s’attendait certainement pas à apprécier une fille ayant une vie aussi triste et se lier très vite d’amitié avec elle. Mais ce n’est pas tout elle va récupérer ce dossier et l’ouvrir pour voir ce qu’il contient et la.. la surprise…

    Nous avons aussi le personnage Justin, qui est son meilleur ami perdu de vue. Ils vont se retrouver et les choses vont s’avérer plutôt compliquées entre ses deux personnages. Entre une personne qui refuse de se dévoiler, de dire ce qu’elle a sur le coeur et l’autre qui n’attend que ça, les choses vont être un peu conflictuelles.

    Dans ce premier tome, nous voyons Marika changer que ce soit de comportement, comme de ressentiment envers elle, les humains, ses amis et certaines personnes moins importantes. Nous la voyions grandir et mûrir et voir disparaître petit à petit sa haine.

    Je ne peux que vous conseiller ce livre qui est super ! Ne passer pas à côté de ce livre dont l’auteur à bien su l’écrire.

  3. Jeremy

    Un super livre, tres gore. Je l’ai lu en 4 jours. J’ai pris la suite, je vais m’y mettre.

  4. Romain

    Marika est suet touchante. Par contre c’est gore donc si vous aimez opas le sang, faut pas le lire. Moi j’ai adoré mais c’erst glauque, on se demande comment ça va évoluer.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *